1 Nov, 2017

publié par dans Visite Japon | 0 Commentaires

Découvrir le Mont Koya lors d’un passage au Japon

Découvrir le Mont Koya lors d’un passage au Japon

Beaucoup parmi les voyageurs se passionnent pour le Japon qui, il faut le rappeler, se distingue par la richesse de sa culture ainsi que par la beauté de ses paysages montagneux. À ce propos, pour les passionnés de culture, s’il n’y avait qu’une seule montagne à découvrir absolument dans le pays, ce serait sans doute le Mont Koya. Lequel est connu également sous l’appellation Koyasan. Petit tour d’horizon sur cette montagne sacrée japonaise…

Le Mont Koya, un haut lieu sacré du bouddhisme

Le Mont Koya est localisé à une centaine de kilomètres dans le sud de la célèbre ville d’Osaka, sur la péninsule de Kii, dans la préfecture de Wakayama. Certains disent qu’il s’agit de la montagne la plus sacrée du pays. Pour d’autres, il en occupe la deuxième place, après le Mont Fuji. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un endroit que ceux qui s’intéressent surtout à la culture ou ceux qui veulent faire une retraite spirituelle ne doivent pas rater lors de leur passage sur l’archipel nippon.

Koyasan est haut lieu sacré du Bouddhisme Shingon. Vous y trouverez un complexe composé de pas moins de 117 temples bouddhistes, ainsi qu’une ville de quelque 3000 habitants. Le quart de la population de cette ville est constitué de moines.

Il faut savoir que c’est au Mont Koya qu’est né le bouddhisme au Japon, apporté par le moine Kobo Daishi qui commença à enseigner le Bouddisme Shingon dans le pays à partir de l’an 806. Ce moine figure donc parmi les personnages religieux les plus importants du pays. Voulant profiter de la solitude de la montagne, Kobo Daishi décida de s’installer sur Koyasan et y bâtit le quartier général de la secte Shingon qui, depuis, a fait de nombreux adeptes à travers tout le Japon.

Les activités à faire et lieux à visiter

Okuno-in figure parmi les sites les plus importants à découvrir et que vous devriez mettre en tête de liste des lieux à voir au Mont Koya. Composé de plus de 200 000 tombes, c’est ni plus ni moins le plus immense cimetière du pays. Certes, vous serez impressionné par la grandeur de ce site. Toutefois, son atmosphère mystique et sacrée vous fascinera davantage. Attendez de voir l’endroit pendant la nuit pendant laquelle il s’illuminera de milliers de lanternes et ce sera, pour ainsi dire, le clou du spectacle.

Par ailleurs, il est également possible de séjourner dans l’un des nombreux temples du Mont Koya. C’est ce que l’on appelle « shukubo » au Japon. On vous offrira à la fois le gîte et le couvert. Ainsi, ce sera pour vous l’occasion de vivre une expérience vous permettant de voir le quotidien des moines, de vous initier à la cuisine végétarienne traditionnelle, de faire de la méditation…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *