14 Sep, 2017

publié par dans Visite Japon | 0 Commentaires

La cérémonie du thé au Japon

La cérémonie du thé au Japon

Au Japon, la cérémonie du thé relève de tout un art, et cela depuis le 12ème siècle. Mélangeant tradition et religion, elle reflète la culture zen ainsi que la mode de vie de la société nippone, et cela depuis plusieurs décennies. Si vous souhaitez assister à une cérémonie de thé lors de votre séjour au Japon, voici quelques bons à savoir concernant cet art traditionnel pour une immersion complète.

Quelle est l’origine de la cérémonie du thé ?

Importée de la Chine impériale, la cérémonie du thé au Japon a évolué au fur et à mesure pour donner naissance à une tradition typiquement nipponne. Cette cérémonie se résume par la quête de l’harmonie, du respect, de la pureté et de la tranquillité, une philosophie qui régit la société japonaise dans son intégralité.

Cette cérémonie ne peut être présidée que par un maître de cérémonie maîtrisant les différents arts traditionnels nippons tels que l’arrangement floral, la calligraphie, la poterie en céramique, les encens et le port du kimono. Au tout début, la cérémonie avait été réservée aux hommes, mais durant la Seconde Guerre mondiale, les femmes ont repris le flambeau afin de perpétrer la tradition.

Où se déroule la cérémonie du thé ?

Selon la tradition, la cérémonie du thé se déroule la plupart du temps dans une maison de thé. Le toit de la maison est couvert de chaume et la porte d’entrée a une dimension bien précise, que ce soit au niveau du largueur que de la hauteur, et cela afin de rendre égaux tous les invités qui assistent à cette cérémonie.

Comme la porte est assez étroite, les samouraïs jadis étaient obligés de laisser leur Katana dehors. L’harmonie doit régner dans cette maison, que ce soit au niveau de la décoration, de la couleur utilisée que dans les matériaux qui s’y trouvent. À noter que la décoration principale est changée à chaque cérémonie.

Comment se déroule la cérémonie du thé ?

En moyenne la cérémonie du thé dure entre 1 heure à 4 heures. Alors, pour faire plus simple, la cérémonie se déroule en quatre étapes majeures. La première étape consiste à la purification. Le maître de cérémonie ainsi que l’hôte prend part à cette étape, en nettoyant la boîte à thé ainsi que le couvert, de même qu’en lavant le bol ainsi que le fouet utilisé dans les préparatifs.

Vient ensuite l’étape de la préparation. Le mouvement ici est contrôlé, permettant d’obtenir la texture idéale, typique des thés japonais. Après cela, les invités dégustent le thé et cela de manière formelle avec des gestes à respecter. Il est interdit de commettre des erreurs d’étiquette lors de la dégustation, au risque d’offenser l’hôte en question. Cela relève de tout un art et nécessite des précisions minutieuses étant donné que chaque geste a une signification bien particulière.

À noter que durant la version longue d’une cérémonie de thé, les invités prennent part à un repas léger accompagné de saké, et qui se termine par le dessert. La plupart du temps ceux sont des pâtisseries japonaises qui y sont servies.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *