13 Mai, 2020

publié par dans Visite Madagascar | 0 Commentaires

Voyage écotouristique à Madagascar : 3 sites naturels à visiter absolument

Voyage écotouristique à Madagascar : 3 sites naturels à visiter absolument

Si vous êtes un amoureux de la nature, Madagascar est alors une destination de voyage écotouristique à privilégier. En effet, la richesse exceptionnelle du patrimoine naturel malagasy fait la réputation mondiale de ce pays. D’ailleurs, plus d’une cinquantaine de parcs et de réserves naturelles des plus remarquables qui en témoignent se trouve aux quatre coins du territoire malagasy. Dans le cas où vous envisageriez de séjourner à Madagascar, voici quelques-uns des sites d’intérêt naturels incontournables à découvrir autant que possible.

Le parc national Andasibe-Mantadia

Le parc national Andasibe-Mantadia est parmi les sites d’intérêt naturels malagasy à surtout ne pas rater lors de votre séjour écotouristique à Madagascar. Qui plus est, cette exceptionnelle aire protégée est accessible facilement depuis Antananarivo si la capitale malagasy est votre point de chute. En effet, ce parc se trouve à environ 140 km de route du centre-ville en direction de la côte Est sur la RN2. Alors qu’il est à vrai dire situé dans la région d’Alaotra-Mangoro appartenant à la province de Toamasina.

Parc national Andasibe Mantadia Madagascar

Quoi qu’il en soit, le parc national Andasibe-Mantadia est une étape incontournable pour découvrir la richesse du patrimoine naturel malagasy. Il est entre autres réputé pour sa forêt primaire vierge des plus luxuriantes abritant d’innombrables espèces floristiques et faunistiques remarquables. Bon nombre d’entre elles sont endémiques à l’instar de sa population de lémuriens. D’ailleurs, avec de la chance, vous aurez peut-être l’opportunité d’observer l’Indri. C’est la plus grande des espèces de lémuriens de Madagascar qui est la star incontestée de ce parc.

Le parc national de Zahamena

Tout comme le parc national Andasibe-Mantadia, le parc national de Zahamena est un autre site naturel malagasy d’exception à visiter. D’autant plus qu’il appartient également à la province de Toamasina si vous poursuivez votre périple sur la RN2. Comme son nom laisse entendre, cet espace protégé est un parc national, mais une partie est aussi une réserve nationale. D’ailleurs, il faut savoir que cette dernière est par contre interdite d’accès au public.

En effet, cette réserve nationale est uniquement dédiée à la conservation et à la préservation de la biodiversité exceptionnelle qu’elle abrite. Toutefois, la visite du parc vous permettra d’avoir un aperçu des trésors naturels qui s’y trouvent. L’explorer lors d’une randonnée vous permettra d’observer une pléthore d’espèces floristiques (des palmiers, des orchidées, etc.) et faunistiques (des oiseaux, des reptiles, des lémuriens, etc.) dont la plupart sont endémiques. En sus, vous avez aussi la possibilité de camper au sein du parc national de Zahamena pour profiter pleinement de votre visite des lieux.

Le parc national de Ranomafana

C’est également à partir de la capitale de Madagascar que vous pouvez rejoindre un autre site d’intérêt écotouristique parmi les immanquables du pays. Mais cette fois-ci, c’est en direction du sud de la grande île que vous devez vous tourner, notamment vers la province de Fianarantsoa. Il se trouve plus précisément à environ 400 km de route depuis Antanarivo en empruntant la RN7. Il s’agit en fait du fameux parc national de Ranomafana qui saura certainement vous émerveiller grâce à l’incroyable biodiversité qu’il protège.

Parc national Ranomafana Madagascar

Justement, ce n’est absolument pas anodin si l’UNESCO l’a inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité. En effet, cette aire protégée de Madagascar est en l’occurrence réputée pour sa forêt tropicale dense et humide des plus luxuriantes. Elle abrite d’ailleurs d’innombrables espèces floristiques et faunistiques dont la plupart sont endémiques et quelques-unes sont rares. En sus, certains des trésors de la nature qui s’y trouvent sont même malheureusement en voie de disparition.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *