12 Juil, 2019

publié par dans Visite Moyen-Orient | 0 Commentaires

Quels plats manger en Israël ?

Quels plats manger en Israël ?

L’Israël est un pays au riche patrimoine culturel. Vous pourrez notamment le découvrir à travers sa cuisine pleine de saveurs, de parfums et de caractère. En effet, la cuisine israélienne reflète le mélange de nombreuses influences depuis des siècles : juive, arabe, européenne, maghrébine, orientale et autres. Retrouvez dans cet article trois spécialités couramment préparées.

La shakshuka, un plat extrêmement populaire en Israël

La shakshuka est un plat israélien à la fois rustique et savoureux introduit par des Juifs immigrants du Maghreb (Marocains, Algériens et Tunisiens). Traditionnellement, il s’agit d’une sorte de ragoût à base d’œufs pochés dans une sauce composée de tomates mûres (ou de concentré de tomate), d’oignons, de poivrons verts et rouges, d’épices et d’herbes aromatiques. L’assaisonnement comprend de l’huile d’olive, des gousses d’ail, du cumin en poudre, du paprika, du sel et du poivre. Tout est là pour un excellent repas, aussi bien pour un brunch, le déjeuner ou le dîner.

La shakshuka un plat israélien populaire

Cependant, il existe aussi des variantes où l’on ajoute, entre autres, des légumes variés. Si vous voulez plus de saveurs et de couleurs à la façon « ratatouille », il est possible d’y mettre des courgettes, des aubergines, des pommes de terre, des fèves, etc. Vous pourrez également personnaliser la shakshuka en ajoutant des piments vert et rouge, des olives noires, de la merguez, ou encore du fromage comme la féta. N’oubliez pas le pain pita qui l’accompagne. En tout cas, c’est un incontournable dans presque tous les restaurants du pays.

Le pain pita aux falafels

Les falafels sont une spécialité culinaire levantine très répandue dans plusieurs pays du Proche et Moyen-Orient, dont l’Israël. Ils font partie de la nourriture nationale surtout quand il y a une fête à célébrer. Sinon, vous en trouverez partout dans les rues d’Israël. En fait, ce sont des boulettes à base de pois chiches que l’on fait frire dans de l’huile. Pour la préparation des boulettes, il faut mixer les pois chiches finement hachés avec de la levure chimique, du persil, de la coriandre fraîche, des gousses d’ail et diverses épices jusqu’à obtenir une pâte épaisse et légèrement grumeleuse.

Le Pain Pita aux falafels traditionnelles de l'Israel

On peut aussi utiliser des fèves à la place des pois chiches ou bien un mélange des deux. En tout cas, c’est parfait pour les végétariens ou les personnes atteintes de la maladie cœliaque (intolérance au gluten). Maintenant, imaginez un pain pita chaud ouvert comme un sandwich et garni de ces délicieuses boulettes. De plus, vous pourrez y ajouter des crudités et de la sauce tahini (crème de graines de sésame) qui apportent énormément de saveur et mettent en évidence le côté oriental.

Le knafeh

C’est un dessert très consommé en Israël et qui fait partie de la cuisine israélienne moderne. Il ressemble un peu à un cheese-cake, mais à la façon arabe avec une croûte croustillante qui recouvre un cœur fondant.

Le dessert Knafeh

Cette pâtisserie est réalisée avec du kadaïf (sorte de vermicelles à la farine et à l’eau), de la crème de lait, du samneh (beurre clarifié), de la mozzarella, du fromage de chèvre, mais aussi du sirop épais agrémenté d’épices, d’agrumes et parfois d’extraits floraux, ainsi que des pistaches ou noix hachées.

C’est une spécialité plutôt sucrée, mais qui est excellente. À noter que la recette et les produits utilisés varient de village en village et de maison en maison. Le knafeh est généralement cuit dans une poêle à fond épais et servi chaud.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *